Publiés récement...

   http://emilivres.blogspot.fr/2017/05/chronique-la-cave-de-natasha-preston.html   

vendredi 16 décembre 2016

Chronique : Cocktail, tome 1 : Wallbanger de Alice Clayton


Cocktail, tome 1 : Wallbanger 

Alice Clayton

Editions :J'ai lu
Date de parution : 6 Janvier 2016
Genre : Romance
Prix : 13.90€


4ème de couverture : 


« Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ? »









      Dès que j’ai entendu parler de ce livre, j’ai voulu le lire. Son titre et sa couverture confirment que la lecture sera un brin pimentée. A contrario, c’est également ce qui m’a un peu freiné. Alors j’ai attendu que la frénésie passe. Quand je suis tombée dessus d’occasion chez Gibert à un prix très attractif, je me suis finalement laissée tenter. 

samedi 26 novembre 2016

Chronique : Leo de Mia Sheridan

Leo

Mia Sheridan

Editions : Hugo Roman
Date de parution : 3 Septembre 2016
Genre : Romance
Prix : 17€


4ème de couverture : 



« Evie et Léo se sont rencontrés à l'orphelinat où ils se sont liés d'une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s'est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu'ils auraient dix-huit ans et qu'ils sortiraient de leur foyer d'accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.
Mais, contre toute attente, Léo est adopté alors qu'il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l'appeler dès qu'il est installé et surtout de revenir la chercher dès sa majorité. Elle n'aura plus jamais de nouvelles... Huit ans plus tard, Evie a construit sa vie. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu'à ce qu'un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu'il est là de la part de Léo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s'il cache un secret au sujet de la disparition de Léo.
Saura-t-elle faire la part des choses ? »






     Je ne suis pas passée loin du coup de cœur avec Archer’s voice. J’avais adoré cette superbe histoire dont vous pouvez retrouver ma chronique sur le blog. J’étais donc impatiente de retrouver la plume de l’auteur. C’est pourquoi j’ai acheté « Léo ». Avant de vous livrer mes impressions de lecture, juste un petit mot pour la couverture des Éditions Hugo Roman qui cette fois n’est pas trop mal. Je la trouve pleine de douceur, à l’image de l’héroïne.

     Juste avant de commencer cette lecture, j’ai appris que ce roman est en fait le premier de Mia Sheridan. Et c’est en tant que tel qu’il faut découvrir « Léo ». Ainsi, pas de mauvaise surprise.

      L’histoire commence dans le passé. Quand Evie et Leo se sont rencontrés à l’âge de 10 ans dans un foyer d’accueil. Tous deux ayant eu une enfance difficile, ils deviennent rapidement amis. Léo se fait le protecteur d’Evie, mais très vite des sentiments plus forts les unissent. Ils prévoient de partir ensemble à leur majorité. Pourtant, Leo se fait adopter et sa nouvelle famille déménage à l’autre bout du pays. Avant de quitter Evie, Leo lui promet de revenir la chercher pour son 18ème anniversaire. Elle assure à Léo qu’elle l’attendra. Mais elle ne le reverra pas…

lundi 14 novembre 2016

Chronique : Les décharnés – Une lueur au crépuscule de Paul Clément



Les décharnés - Une lueur au crépuscule

Paul Clement


Edition : Post Apo Éditions (Auto-édition)
Date de parution : 1er décembre 2015
Genre : Horreur, fantastique
Prix : 12.99€ (Papier)
                  3.99€(Numérique)

4ème de couverture : 



« Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné.

Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l'assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ? »





     En préparant ma visite au Festival de l’imaginaire Les Halliennales sur leur site dédié, je suis tombée sur la fiche de Paul Clément.  


« Âgé de vingt-quatre ans, Paul est diplômé d’une école de commerce de Lille ainsi que d’une université de Brisbane en Australie.Passionné d’écriture, il voue surtout une passion dévorante aux zombies et autres morts-vivants auxquels il dédie un blog (myzombieculture.com), le premier site francophone consacré à la culture zombie, dont il est le fondateur et le rédacteur en chef.Fruit de ses deux passions, Les Décharnés – Une lueur au crépuscule, est son premier roman. Creuse la mort – un thriller horrifique – est sa deuxième publication qu’il signe sous son label Post Apo Éditions. Aujourd’hui, il continue ses errances littéraires dans le Nord de la France et l’avenir pourrait l’amener du côté d’un orphelinat pour une nouvelle saga d’aventures… » 

samedi 12 novembre 2016

Questionnaire de Proust et portrait chinois par Paul Clément

Cette fois, petit teasing ^^

En attendant mon prochain avis, je vous propose de faire connaissance avec l'auteur du livre dont je publierai la chronique très vite...

Monsieur Paul Clément prend les commandes du fameux questionnaire de Proust et du portrait chinois pour le blog.

Paul Clément - Les halliennales 2016 - ES

C'est parti ...


mardi 8 novembre 2016

Chronique : Pink Floyd de Nick Mason


Pink Floyd

Nick Mason


Edition : Chêne E/P/A
Date de parution : 28 septembre 2016
Genre : Témoignage, autobiographie
Prix : 17.00€ (Partenariat)


4ème de couverture : 



« Pendant quarante ans, Pink Floyd a dominé le monde du rock par la créativité et la richesse de ses albums. Seul membre du groupe à avoir suivi toute l’aventure, Nick Mason livre une histoire riche de souvenirs intimes, agrémentée de témoignages d’autres acteurs qui ont vécu cette fabuleuse épopée. De la naissance du groupe dans les années 1960, à la mise au point du célèbre « son Pink Floyd », en passant par les pressions et les conflits internes, Nick Mason offre un récit unique sur l’histoire du mythique groupe de rock. »







    Quand j’ai vu que ce témoignage écrit par le batteur du groupe était proposé par Masse critique, je n’ai pas pu résister. Je remercie Babélio et les Éditions Chênes pour leur confiance et l’envoi de ce livre.


   J’ai voulu le recevoir parce que j’aime beaucoup la musique des Pink Floyd depuis mon adolescence. En débutant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre en fond sonore leurs meilleurs sons. Ceux bien particuliers reconnaissables entre tous. Tout le monde connaît « The Wall » ou « Money », moi, c’est « Echoes » ou leur Live à Pompeï… Enfin cela étant dit, je ne m’étais jamais vraiment penchée sur l’histoire du groupe. Alors c’est au rythme de ma playlist que je me suis laissée emporter par le son et les mots. Et qui de mieux que l’un des fondateurs du groupe pour nous livrer son témoignage en tant que batteur.  

samedi 22 octobre 2016

Dans mes filets - Septembre 2016

Je suis super à la bourre... Octobre est bientôt terminé et je n'ai pas encore présenté mes acquisitions de Septembre... J'ai vraiment été très sage en septembre !! Alors sans plus attendre, on y va :)


Sunshine - Épisode 2 - Le réveil de Sunshine de Paige McKenzie et Alyssa Sheinmel
Paru le 16 juillet 2016 - Editions Hachette - Black Moon

"Depuis qu’elle a déménagé à l’autre bout des États-Unis il y a quelques mois, Sunshine peut percevoir des esprits et ressentir des émotions intenses, parfois même accablantes. Elle a d’abord essayé d’ignorer ces manifestations, mais peu à peu le constat s’impose : ce ne sont pas hallucinations. Sunshine a le pouvoir de protéger les humains en obligeant les mauvais spectres à retourner dans leur monde… en d’autres mots : elle est une aël-mat, et elle va devoir s’en accommoder ! Pour garder son pouvoir sous contrôle et trouver des réponses à ses questions, elle supporte les entraînements terrifiants avec son mentor, qu’elle vient de rencontrer. Mais alors que ce dernier rechigne à répondre à ses questions, elle fait des découvertes importantes sur ses propres origines, et sur le dur combat qu’elle va devoir mener pour assurer l’avenir des aël-mat et des humains…"


Chronique : Le prisonnier de la Liberté de Patricia Demoulin



Le prisonnier de la liberté

Patricia Demoulin 


Edition : Librinova
Date de parution ; 1 septembre 2016
Genre : Roman, Chick-Lit
Prix : 3.99€ pour la version numérique
  13.90€ pour la version papier

4ème de couverture : 


« À 40 ans, Bruno est un homme au charisme séduisant, qui sourit à la vie. A l'opposé de son frère, Olivier, dont l'allure et le regard reflètent le triste sentiment d'être accablé par l'existence.
Adepte du loto, Bruno joue les mêmes chiffres depuis des années. Un jour, suite à un contretemps, il demande à son frère de valider son billet pour lui. Olivier assiste par hasard au tirage et constate avec stupéfaction que Bruno a coché les 6 bons numéros.
Il est envahi par la rage et la jalousie. Non seulement, Bruno va empocher le jackpot, mais il est aussi parvenu à séduire la ravissante serveuse du restaurant d'Olivier. C'en est trop pour lui.
Écœuré, il décide de s'enfuir avec la cagnotte. Il saisit ainsi pleinement la chance qui semble lui échapper depuis toujours et se rêve en homme libre, loin de cette existence morose, débarrassé de toutes contraintes matérielles...
Mais parviendra-t-il à tirer un trait sur son passé? »






    Avant tout, je tiens à remercier l’équipe de Librinova pour leur confiance et l’envoi de ce roman.

  Librinova est une plateforme d’autoédition qui aide les auteurs à publier leur roman. Dans un premier temps publiés sous format numérique, les auteurs peuvent également choisir la commercialisation papier. S’ils arrivent à trouver le succès avec leurs lecteurs, Librinova devient au bout de 1000 ventes numériques leur agent  et les accompagne vers un éditeur traditionnel.

    J’aime beaucoup le principe. On peut tomber sur des petites pépites, comme cela a été visiblement le cas pour « Un merci de trop » de Carène Ponte, aujourd’hui publié chez Michel Lafon.

    Quand Librinova m’a proposé de lire « Le prisonnier de la Liberté », je me suis dit pourquoi pas ? Le résumé laissait présager une satire sociale et m’a quelque peu intrigué. J’ai toutefois été un peu surprise de le trouver dans la catégorie Chick-Lit. Je m’attendais plutôt à un roman contemporain. Un peu dans le genre de « Une place à prendre » de J.K. Rowling. Finalement, je ressors de cette lecture en étant assez sceptique. Tant par ce que j’ai lu que par le genre. C’est un OVNI difficile à classer dans une catégorie propre. 

dimanche 9 octobre 2016

Chronique : Le noir est ma couleur, tome 2 : La menace de Olivier Gay


Le noir est ma couleur, tome 2 : La menace

Olivier Gay

Edition : Rageot
Date de parution ; 8 octobre 2014
Genre : Fantastique, Jeunesse
Prix : 11.90€


4ème de couverture : 




« Alexandre a beau aimer se battre, il ne se souvient pas comment il s'est retrouvé sur ce lit d'hôpital, ni qui est cette Manon qui l'obsède.

Effrayée par ses nouveaux pouvoirs, Manon ignore comment les cacher à ses parents, les apprivoiser... et éviter Alexandre.

Quand les Ombres passent à l'attaque et qu'un nouvel élève arrive au lycée, la menace se précise.
Manon et Alexandre se rapprocheront-ils ou s'éloigneront-ils ?
Deux destins liés malgré les apparences... »




    Margaud Liseuse (sa chaîne, son blog) en a parlé plusieurs fois dans ses vidéos ou ses articles. Si bien que lorsque j’ai rencontré Olivier Gay au festival de l’imaginaire « Les Halliennales » l’année dernière, je suis repartie avec le premier tome de 2 de ses sagas.

     Parce que d’avance je savais que j’aimerais, j’ai commencé par lire « Les talons hauts rapprochent les filles du ciel », premier tome d’une série policière haute en couleur. Et je dois dire que j’ai été très vite conquise par l’écriture fluide et réaliste de l’auteur.

Questionnaire de Proust et portrait chinois par Olivier Gay

Voici un petit rendez-vous que j'aime beaucoup partager !

Cette fois, c'est au tour d'Olivier Gay de passer au crible du portrait chinois et du questionnaire de Proust !! 

J'ai profité de ma lecture du tome 2 de sa série "Le noir est ma couleur" pour lui demander de répondre à mes petits questionnaires pour le blog. 

Prêts ? C'est parti...

mercredi 21 septembre 2016

Chronique : Marked Men, saison 2 : Jet de Jay Crownover


Marked Men, Saison 2 : Jet

Jay Crownover

Editions : Hugo Roman
Date de parution : 7 Avril 2016
Genre : Romance
Prix : 17€



4ème de couverture : 

« Jet est la deuxième saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal.
Jet, star d’un groupe de métal, est le fantasme de toutes les filles.
Mais Ayden, jeune femme du Sud et fan de country, s’est déjà trop brûlé les ailes pour succomber à son charme. Ce qui attisera la flamme qui brûle en lui.
Vont-ils arriver à s’aimer sans se consumer ?
 Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ? »






ATTENTION SPOILERS POUR CEUX QUI N’ONT PAS LU LE TOME 1 (mieux vaut aller lire mon avis sur ce dernier, si tel est le cas^^)

    J’ai beaucoup aimé l’histoire de Rule et Shaw ainsi que l’univers de Jay Crownover. Il me tardait de découvrir ce deuxième tome consacré à Jet. Je n’ai donc pas fait traîner longtemps ce second opus dans ma PAL. Et, très vite, je me suis laissée bercer au rythme de son histoire.

    Dans cette suite, nous suivons donc Jet et Ayden. Jet fait partie de la bande des Marked Men, c’est un musicien talentueux et chanteur dans un groupe de métal/rock. Ayden est l’ancienne colocataire et meilleure amie de Shaw. Elle vit dans le même appartement que Cora qui s’occupe de l’accueil et des piercings au Marked Men.
    

jeudi 15 septembre 2016

Chronique : Legend de Marie Lu

Legend

Marie Lu

Editions : Le livre de Poche
Date de parution : 28 Janvier 2015
Genre : Science-fiction, Jeunesse
Prix : 6.90€

4ème de couverture : 


« June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l'élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l'armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l'arrêter. Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n'ont aucune raison de se rencontrer... jusqu'au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer... Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? »




    Voilà une trilogie qui me tente depuis longtemps. Mais comme souvent, je ne me suis décidée à l’acquérir que dernièrement. En effet, j’ai eu l’opportunité de découvrir la plume de Marie Lu avec sa récente série « Young Elites ». Elle a su me faire aimer un genre qui n’est pourtant pas dans ma zone de confort alors j’étais impatiente de lire sa dystopie (ma catégorie de prédilection). Ce premier tome a su me convaincre du talent de l’auteure.

    Dans la première partie, nous faisons connaissance de June et Day grâce à une alternance de leur point de vue. Beaucoup n’ont pas apprécié cette première partie du roman dû au manque d’action. Pourtant, j’ai beaucoup aimé prendre le temps de découvrir les personnages, leur environnement respectif.  On comprend mieux leurs pensées et leurs réactions.

lundi 12 septembre 2016

Dans mes filets - Juillet et Août 2016

J'ai été plus que raisonnable cet été, voilà pourquoi j'ai regroupé les 2 mois pour vous présenter mes nouvelles acquisitions.


Pour commencer j'ai reçu en cadeau de ma meilleure amie :


La femme parfaite est une connasse, tome 1 de Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard
Paru le 13 février 2013 - Editions J'ai lu

"Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.


* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné..."



mercredi 31 août 2016

Chronique : Love Letters to the Dead d'Ava Dellaira

Love Letters to the Dead

Ava Dellaira


Editions : Michel Lafon (Poche)
Date de parution : 8 Octobre 2015
Genre : Contemporain, Jeunesse
Prix : 7.00€

4ème de couverture : 



"Au commencement, c'était un simple devoir. Écrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour... Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est réellement passé, la nuit où May est décédée."






    À la recherche d’un livre coup de cœur, « Love Letters to the Dead » m’a été conseillé par Mathieu (Enjoy Books). Le roman a été publié en mai 2014 pour sa version grand format, pourtant, je n'en avais pas du tout entendu parler (je suis vraiment à la ramasse parfois ^^). J’ai de suite trouvé le titre très poétique, du coup j’ai été intriguée. Un petit tour sur Livraddict et déjà la couverture me charmait, elle est juste magnifique.  Un coup d’œil rapide au synopsis et j'ai tout bonnement été convaincue.

vendredi 26 août 2016

Chronique : La sélection, tome 2 : L’élite de Kiera Cass


La sélection, tome 2 : L’élite

Kiera Cass


Editions : Robert Lafont (Collection R)
Date de parution : 18 Avril 2013
Genre : Dystopie, Romance
Prix : 16.90€

4ème de couverture : 


"Elles étaient trente-cinq candidates, elles ne sont plus que six...
Ces jeunes filles font désormais partie de l'Élite et chacune est prête à tout pour conquérir le coeur du Prince Maxon et être couronnée Princesse d'Illéa.

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.

Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie..."





Attention, risque de SPOILERS pour ceux qui n’ont pas encore lu le 1er tome ! (si il y en a encore ^^)

    Après avoir dévoré le premier tome, je n’arrivai pas à me sortir de la tête le gentil Prince Maxon et America. Grand bien m’a pris d’avoir prévu le coup et d’avoir déjà le deuxième volet dans ma PAL. Il ne m’a pas fallu longtemps pour m’apercevoir que je ne pourrai rien lire d’autre que « L’élite ».

    Lorsque je vous livrais mon avis sur le premier tome, je disais à quel point il me tardait de lire les rendez-vous d’America et Maxon. Alors, j’ai adoré débuter ce tome avec un de leur tête-à-tête. Maintenant qu’il ne reste plus que 6 candidates, le rythme des entrevues va pouvoir s’accélérer, et ce n’est pas pour me déplaire. 

mercredi 24 août 2016

Challenge : Weekend à 1000 ! #2


Voilà un challenge auquel j'aime bien participer... Un weekend exclusivement consacré à la lecture !!

La 15ème édition du weekend à 1 000 aura lieu à partir du vendredi 26 août 19h jusqu'au dimanche 28 août, minuit. Pour y participer rien de plus simple, une petite inscription sur le blog de Lili (ici).
Un groupe Facebook, "Week-end à 1000" est créé pour qu'on puisse tous s'y retrouver, s'encourager, et partager nos lectures... Il y a toujours le hashtag pour les adeptes de Twitter : #weekendà1000.

Lors de la précédente édition, j'ai réussi à lire les 1 000 pages tout en étant assez distraite par d'autres activités (voir mon article). Cette fois, je devrai pouvoir me concentrer essentiellement sur mes lectures et ne pas trop être dispersée. 

Je vous présente les lectures que j'ai choisi pour le challenge. Et, je viendrai, comme la dernière fois,  mettre à jour l'article au fur et à mesure de mon avancé durant le weekend. 



La sélection, Histoires secrètes : La Reine et la Préférée de Kiera Cass - Editions Robert Laffont (Collection R)



"Ce hors-série exceptionnel vous invite à remonter le temps : des années avant America, une jeune femme de caste inférieure est déjà venue au Palais dans l'espoir de conquérir la main du Prince. Découvrez dans « La Reine » comment Amberly, une fille ordinaire, est devenue souveraine d'Illeá.
La nouvelle exclusive « La Préférée » vous révèle les coulisses de l'histoire de Marlee : si America a longtemps hésité entre Aspen et Maxon, sa meilleure amie, elle, a su immédiatement ce qu'elle voulait... ou plutôt qui elle voulait. Quitte à tomber en disgrâce.
En bonus, Kiera Cass revient sur ce qu'il est advenu des autres candidates de l'Élite, et sur bien d'autres choses encore..."  Nombre de pages : 164 




lundi 22 août 2016

Chronique : La sélection de Kiera Cass

La sélection 

Kiera Cass


Editions : Robert Lafont (Collection R)
Date de parution : 12 Avril 2012
Genre : Dystopie, Romance
Prix : 16.90€

4ème de couverture : 


"35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.

Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?"




    Pourquoi ai-je tant tardé à commencer « La sélection » ?? Peut-être parce qu’à un moment, j’en ai trop entendu parler ? Ou bien parce que je savais que j’allais aimer et que je ne supporterai pas de devoir attendre une éternité pour avoir la suite… En tout cas, ce premier tome attendait sagement dans ma PAL  depuis sa sortie !! Et maintenant… je regrette d’avoir attendu si longtemps pour le lire, car oui, j’ai adoré, même si le roman comporte quelques défauts.

    Dès le début, on voit qu’America est une jeune fille avec un caractère bien trempé. Elle sait ce qu’elle veut et n’a pas la langue dans sa poche. On découvre également une jeune fille attachante et pleine de valeurs. Elle aime sa famille et ferait tout pour les aider à avoir une vie meilleure. Tout au long du roman, elle remet en question ses préjugés mais elle n’oublie pas d’où elle vient.

mardi 9 août 2016

Chronique : In the after, tome 2 : In the end

In the after, tome 2 : In the end

Demitria Lunetta

Editions : Lumen
Date de parution  : 2 avril 2015
Genre : Science-fiction
Prix : 15€


4ème de couverture :

« Trois mois se sont écoulés depuis qu'Amy s'est échappée de New Hope. Depuis qu'elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d'être "sauvée" et emmenée dans ce qu'elle croyait être un endroit sûr. Même alors qu'elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l'oreillette qu'elle possède depuis son départ. Et, d'un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu'Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. 
Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu'à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken - le frère de Kay - car il détient la solution pour la survie de Baby. 
Mais avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d'Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d'Après. »





Attention, risque de SPOILER pour ceux qui n’ont pas encore lu le 1er tome !


    Lors du dernier Week End à 1000, je m’étais enfin décidé à sortir de ma PAL « In the After » (mon avis). Je m’étais promis de ne pas attendre trop longtemps pour finir ce diptyque. Maintenant, c’est chose faite et je dois dire que j’ai adoré !!
À la fin du premier tome, l’auteur faisait une grosse révélation sur qui ILS sont. On pouvait donc se demander comment elle arriverait à maintenir l’intérêt dans ce deuxième tome. Mais, elle a su parfaitement relancer l’intrigue en posant une nouvelle problématique. Amy va devoir faire face à de nouveaux dangers, en plus d’EUX.

samedi 6 août 2016

Chronique : Marked Men, Saison 1 : Rule de Jay Crownover


Marked Men, Saison 1 : Rule

Jay Crownover

Editions : Hugo Roman
Date de parution : 3 Mars 2016
Genre : Romance
Prix : 17€


4ème de couverture : 



« Lorsqu'elle était adolescente, les parents de Shaw Landon, richissimes, se sont peu occupés d'elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd'hui décédé dans un accident de voiture. Depuis elle est liée à cette famille plus qu'à la sienne.

Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, qui voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. Qui plus est, tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des percings et les cheveux de toutes les couleurs. Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine.
Mais parfois il suffit d'une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l'on porte sur quelqu'un change…
Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu'ils ressentent mutuellement mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule et l'ex de Shaw qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver. Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ? »



    À force de voir, vidéos après vidéos, l’enthousiasme des « P'tits Loisirs de Simi »  pour la série « Marked men », j’ai fini par craquer. Étant attirée par l’univers des tatouages, il ne m’en fallait pas plus. Et, oui, j’ai aussi succombé au charme de Rule.

    Il est vrai qu’au début, on peut se dire que l’on va avoir droit à une romance bateau entre le Bad boy tatoué, tombeur à ses heures et la gentille fille fortunée et coincée. Finalement, malgré ce petit cliché, l’histoire est bien plus profonde qu’il n’y parait.

    Rule et Shaw se connaissent depuis longtemps. Depuis que Remy, le frère jumeau de Rule, a pris Shaw sous son aile quand ils étaient adolescents.  Lui essaye de surmonter le décès de son jumeau et la façon ignoble dont sa mère le traite depuis, en multipliant les excès. Elle mène de front ses études de médecine, tout en cédant aux moindres exigences de ses parents.

    Chacun essaye à sa manière d’avancer malgré les épreuves qui leur sont imposées par la vie. Et ils cachent bien leur jeu, surtout Shaw. Tous les deux ont un caractère bien trempé. Alors que Rule ne prête aucune attention à Shaw, qu’il trouve exaspérante et inaccessible, Shaw de son côté est tombée amoureuse de Rule, dès le premier regard. Le soir de son anniversaire, Shaw désinhibée par l’alcool, va « se lâcher », à la grande surprise de Rule.

    J’ai trouvé ces deux personnages très intéressants. Et ça a été un plaisir d’apprendre à les connaitre et de les voir évoluer. Mais il n’y a pas qu’eux et les autres protagonistes sont tout autant captivants. Rule est entouré par une belle bande d’amis : Jet, Nash, Rowdy et aussi Rome, le grand frère de Rule. Tous se connaissent bien et sont toujours présents les uns pour les autres. Et il y a Ayden, la meilleure amie de Shaw qui la soutient même si elle paraît soucieuse et un brin mystérieuse.

"La seule différence entre Remy et toi, c'est qu'il laissait les gens l’aimer, et toi... Elle s'est interrompue a ouvert sa portière et s'est tournée vers moi avec un regard dur. Tu as toujours voulu contraindre les gens qui se soucient de toi à le prouver sans laisser l'ombre d'un doute. Tu n'as jamais été facile à aimer, Rule, et tu fais tout pour que personne ne l'oublie."

    Avec ce premier tome, l’auteur nous offre une belle romance et une  amitié forte et solide. Elle aborde également des thèmes plus difficiles tels que le deuil, le pardon ou encore la reconstruction. 

    J’ai vraiment adoré l’histoire et la plume de Jay Crownover. L’alternance de point de vue entre Rule et Shaw est très bien construite et apporte un bon dynamisme au roman. Elle permet également à l’auteure d’introduire de manière subtile et intelligente tous ses "héros", puisque chacun aura son tome.  Je ne connaissais pas encore l’écriture de Jay Crownover et j’ai été agréablement surprise. Son style est mature tout en restant fluide, très plaisant à lire. C’est donc avec impatience qu’il me tarde de découvrir les autres « Marked Men ». Je lirai avec autant de plaisir d’autres romans/séries de l’auteure.

Ma note : 9/10


lundi 25 juillet 2016

Chronique : Le voyageur bleu, tome 1 : Prophétie de Olivia Lapilus

Le voyageur bleu, tome 1 : Prophétie

Olivia Lapilus

Editions : Anyway Editions
Date de parution : 7 Juin 2016
Genre : Fantasy
Prix : 15.90€


4ème de couverture : 



« Que feriez-vous si une prophétie menaçait votre règne ?


Anos, roi tyran de la planète Catiopé, est prêt à tout pour sauvegarder son trône. Il ne peut laisser quiconque détruire tout ce qu’il a mis si longtemps à bâtir et encore moins freiner sa quête du Voyageur bleu. Rien ne peut se mettre entre lui et sa soif de pouvoir. Rien à part le destin... »





    Avant de commencer, je tiens à expliquer que l’auteure est une amie. Nous nous sommes rencontrées lors du festival de l’imaginaire « Les Halliennales » à Hallennes-lez-Haubourdin (près de Lille). Alors que nous attendions notre tour pour échanger quelques mots avec Sophie Jomain, nous avons très vite sympathisé. Je me suis rendue compte que nous allions nous entendre à merveille quand nous sommes allées ensemble dans la longue file d’attente pour voir Georgia Caldera. Depuis, on échange régulièrement et on se recroise dès que possible dans les salons littéraires.

jeudi 21 juillet 2016

Questionnaire de Proust et portrait chinois par Olivia Lapilus

Comme vous avez pu le voir, au mois de juin, j'ai attrapé dans mes filets, le premier roman d'Olivia Lapilus, "Le voyageur bleu, tome 1 : Prophétie".

Elle s'est prêté au jeu du portrait chinois pour le blog et elle a également rempli le questionnaire de Proust.

Mon avis sur "Le voyageur bleu arrive bientôt. En attendant, je vous partage les réponses d'Olivia Lapilus à mes petits questionnaires.


Le questionnaire de Proust


Le questionnaire de Proust est un test de personnalité devenu célèbre par les réponses que Marcel Proust y a apporté. Il y a répondu pour la première fois alors qu’il effectuait son service militaire volontaire à Orléans. Il a été vendu aux enchères en 2003 pour la somme de 102 000 euros.

mardi 19 juillet 2016

Chronique : Millenium, tome 4 : Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz


Millenium, tome 4 : Ce qui ne me tue pas

David Lagercrantz

Editions : ACTES SUD
Date de parution : 27 Août 2015
Genre : Thriller
Prix : 23€

Résumé : 

« Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu’il tient le scoop qu’il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA...


Dix ans après la publication en Suède du premier volume, la saga Millénium continue. »






    Curieuse de nature, ce roman m’intriguait depuis l’annonce de sa sortie. En effet, ayant eu un gros coup de cœur pour la trilogie écrite par le regretté Stieg Larsson, cette suite écrite par David Lagercrantz m’interpellait. Partagée entre le fait qu’un nouvel auteur reprenne le flambeau, la crainte que les personnages ne soient pas aussi bien représentés et l’irrésistible envie de retrouver mon héroïne préférée, Lisbeth ! 

    Fatiguée par tout l’acharnement à descendre le livre avant même de l’avoir lu, j’ai repoussé ma lecture pour pouvoir l’apprécier plus sereinement, loin de l’agitation que le roman à suscité. En effet, j’ai été assez agacée par toute la polémique et le tapage qu’il y a eu autour du livre. Les uns s’insurgeant contre ce tome, prônant l’avidité de la maison d’édition, dénonçant une opération purement commerciale. Les autres allant même jusqu’à un appel au boycott, dénonçant un « pillage de tombe ». Que devrait-on dire de toutes les fan-fictions qui fleurissent ou encore des réécritures de contes ou autres ? N’est-ce pas un peu la même chose, en reprenant des personnages appréciés pour créer une nouvelle histoire ?  Éditer « Ce qui ne me tue pas » 10 ans après la parution du premier tome à succès,  « les hommes qui n’aimaient pas les femmes », n’était-ce pas un bon moyen de rendre hommage à cet homme parti trop vite, n’ayant même pas connu l’incroyable accueil de ses ouvrages ? De plus, il est de notoriété que Stieg Larsson ne comptait pas s’arrêter aux trois premiers tomes. Écrire une suite, n’est-il pas un bon moyen de saluer ses volontés ? 

vendredi 8 juillet 2016

Dans mes filets - Juin 2016

Après 10 jours de vacances bien méritées, à faire le plein de soleil et de chants des cigales, il est grand temps de partager mes acquisitions du mois de juin !!

J'aurai aimé être plus raisonnable qu'au mois de mai... Et c'est pas franchement une réussite puis-qu’encore 11 livres ont rejoint ma PAL sans compter un emprunt (heureusement déjà lu, chroniqué et rendu).

Trêve de blablas, c'est parti :

Phobos : Origines de Victor Dixen
Paru le 2 Juin 2016 - Éditions Robert Laffont (Collection R)

"Ils incarnent l'avenir de l'Humanité.
Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars.
Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction.
Ils dissimulent un lourd passé.
Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ?
La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ?
Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs sur les " héros de l'espace " ?
Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu'il ne soit trop tard."

Lu en Juin. Ma chronique ici


Le noir est ma couleur, tome 2 : La menace de Olivier Gay
Paru le 8 Octobre 2014 - Éditions Rageot

"Alexandre a beau aimer se battre, il ne se souvient pas comment il s'est retrouvé sur ce lit d'hôpital, ni qui est cette Manon qui l'obsède.
Effrayée par ses nouveaux pouvoirs, Manon ignore comment les cacher à ses parents, les apprivoiser... et éviter Alexandre.
Quand les Ombres passent à l'attaque et qu'un nouvel élève arrive au lycée, la menace se précise.
Manon et Alexandre se rapprocheront-ils ou s'éloigneront-ils ?

Deux destins liés malgré les apparences..."

vendredi 24 juin 2016

Chronique : Avant toi, tome 2 : Après toi de Jojo Moyes


Avant toi, tome 2 : Après toi

Jojo Moyes

Editions : Milady
Date de parution : 10 Juin 2016
Genre : Contemporain
Prix : 18.20€

Résumé : 

"Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie."






    Quand j’ai appris que Jojo Moyes avait écrit une suite à « Avant toi », j’ai su qu’il fallait que je la lise. Oui, la fin du premier tome était bien comme elle l’était. Mais c’est toujours un plaisir de retrouver les personnages qui nous ont fait vibrer, connaître la suite que l’auteure a imaginée pour eux. J’aime savoir ce qui arrive aux personnages auxquels je me suis attachée au fil des pages. Et il n’y a personne de mieux placé pour raconter cette histoire que l’auteure elle-même. Je n’ai donc même pas pris la peine de lire la 4ème de couverture avant de me lancer dans ma lecture. Seul le fait de savoir que j’allais retrouver Lou m’a donné envie de lire. Sincèrement, je vous conseille d’en faire autant. C’est bien pour ça que je n’ai mis qu’une partie du résumé, pour ne pas spoiler ce qui se passe dès le début du roman. Je tiens également à remercier Mathieu (Enjoy Books) qui m’a gentiment prêté son exemplaire pour me permettre de très vite découvrir ce qui arrive à Lou après lui…

lundi 20 juin 2016

Portrait chinois par Victor Dixen

Crédits photo : Victor Dixen

    Voici un petit article qu'il me tardait de vous partager !! Suite à ma précédente chronique sur "Phobos : Origine", vous l'aurez compris j'ai eu un gros coup de cœur pour cette série. Mais c'est un gros coup de cœur aussi pour son auteur : Victor Dixen.

    Ici je ne vais pas reprendre une énième biographie que vous pouvez retrouver facilement sur tous les sites littéraires. D'ailleurs, Victor Dixen a un magnifique site officiel que je vous invite à visiter régulièrement. 

    Non, aujourd'hui, Victor Dixen s'est prêté au jeu du portrait chinois pour moi, je vous partage les réponses qu'il m'a donné.