div style="text-align: center;">
Publiés récement...


    

jeudi 15 septembre 2016

Chronique : Legend de Marie Lu

Legend

Marie Lu

Editions : Le livre de Poche
Date de parution : 28 Janvier 2015
Genre : Science-fiction, Jeunesse
Prix : 6.90€

4ème de couverture : 


« June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l'élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l'armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l'arrêter. Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n'ont aucune raison de se rencontrer... jusqu'au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer... Mais est-elle prête à découvrir la vérité ? »




    Voilà une trilogie qui me tente depuis longtemps. Mais comme souvent, je ne me suis décidée à l’acquérir que dernièrement. En effet, j’ai eu l’opportunité de découvrir la plume de Marie Lu avec sa récente série « Young Elites ». Elle a su me faire aimer un genre qui n’est pourtant pas dans ma zone de confort alors j’étais impatiente de lire sa dystopie (ma catégorie de prédilection). Ce premier tome a su me convaincre du talent de l’auteure.

    Dans la première partie, nous faisons connaissance de June et Day grâce à une alternance de leur point de vue. Beaucoup n’ont pas apprécié cette première partie du roman dû au manque d’action. Pourtant, j’ai beaucoup aimé prendre le temps de découvrir les personnages, leur environnement respectif.  On comprend mieux leurs pensées et leurs réactions.



    Tout oppose Day et June. Cette dernière fait partie de l’élite de la république et se prépare un avenir faste dans les plus hautes sphères de l’armée. En effet, selon le résultat à  l’examen que les enfants passent à 10 ans, soit ils intègrent les meilleures écoles, soit au contraire la République décide de leur sort les reléguant généralement dans un camp de travail. Day  a lui échoué. Désormais il survit dans la clandestinité. Sa vie est rythmée par les larcins qu’il accomplit pour aider tant bien que mal sa famille. Et par les coups d’éclat qu’il commet contre la République. Intelligent et combatif, il arrive toujours à mener à bien les « missions » qu’il exécute. Jusqu’au jour où rien ne se passe comme prévu et que June commence à le traquer.

"Je me promets de trouver l'assassin et de le tuer.
Je te traquerai sans relâche. J'écumerai les rues de Los Angeles. J'écumerai les rues de tout le pays s'il le faut. Je finirai bien par te piéger. Je mentirai, je tricherai et je volerai pour remonter à toi. Je t'attirerai hors de ton repaire et je te pourchasserai jusqu'à ce que tu n'aies nulle part où aller.
Je te fais une promesse solennelle : ta vie m'appartient."

    Une fois les 100 premières pages dépassées, les actions s’enchaînent jusqu’à la dernière page. À partir de là, l’alternance des points de vue entre Day et June prend tout son sens. Elle permet de découvrir la manière de penser de l’un et l’autre ainsi que de distinguer son regard sur une même situation.
    
    J’ai énormément aimé l’évolution des personnages, notamment celui de June. Elle se remet en question elle-même et tout ce qu’on lui a inculqué depuis sa naissance. Une fois qu’elle a hotté ses œillères, elle se fait sa propre opinion et met à profit sa remarquable intelligence. Au fil de son évolution, on finit par s’attacher à elle, et à compatir à ce qu’elle subit quand elle découvre la vérité. Quant à Day on le soutient depuis le début. Dès les premiers chapitres il nous prend aux tripes et son parcours nous fait l’apprécier de plus en plus.

    Mari Lu pose son univers par petites touches et dévoile juste ce qu’il faut dans ce tome pour nous convaincre de l’horreur dans laquelle nos protagonistes vont évoluer. Elle a réussi une nouvelle fois à m’emporter. J’ai beaucoup aimé l’aisance avec laquelle elle passe d’un personnage à l’autre et de voir à quel point ils sont solides. J’espère que l’auteur étayera encore plus son univers dans le prochain tome. 
    
    La plume de Marie Lu est toujours aussi agréable, simple et fluide. Comme pour « Young Elites » je me réserve le droit de prononcer le coup de cœur une fois que j’aurai terminé la trilogie, mais sincèrement, on n’en est pas loin une nouvelle fois :) Il me tarde de me plonger dans le tome 2 : « Prodigy ». 

    Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré !! Si vous aimez les dystopies, je ne peux que vous conseiller Legend !

Ma note : 9/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire