Publiés récement...

   http://emilivres.blogspot.fr/2017/05/chronique-la-cave-de-natasha-preston.html   

samedi 26 novembre 2016

Chronique : Leo de Mia Sheridan

Leo

Mia Sheridan

Editions : Hugo Roman
Date de parution : 3 Septembre 2016
Genre : Romance
Prix : 17€


4ème de couverture : 



« Evie et Léo se sont rencontrés à l'orphelinat où ils se sont liés d'une amitié indéfectible. En grandissant, leur amitié s'est transformée en un amour profond. Ils se sont promis que dès qu'ils auraient dix-huit ans et qu'ils sortiraient de leur foyer d'accueil, ils vivraient ensemble et construiraient une vie.
Mais, contre toute attente, Léo est adopté alors qu'il est adolescent et quitte le foyer pour une autre ville. En partant, il promet à Evie de l'appeler dès qu'il est installé et surtout de revenir la chercher dès sa majorité. Elle n'aura plus jamais de nouvelles... Huit ans plus tard, Evie a construit sa vie. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu'à ce qu'un homme étrange fasse irruption dans sa vie, lui expliquant qu'il est là de la part de Léo qui souhaite savoir si elle va bien. Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s'il cache un secret au sujet de la disparition de Léo.
Saura-t-elle faire la part des choses ? »






     Je ne suis pas passée loin du coup de cœur avec Archer’s voice. J’avais adoré cette superbe histoire dont vous pouvez retrouver ma chronique sur le blog. J’étais donc impatiente de retrouver la plume de l’auteur. C’est pourquoi j’ai acheté « Léo ». Avant de vous livrer mes impressions de lecture, juste un petit mot pour la couverture des Éditions Hugo Roman qui cette fois n’est pas trop mal. Je la trouve pleine de douceur, à l’image de l’héroïne.

     Juste avant de commencer cette lecture, j’ai appris que ce roman est en fait le premier de Mia Sheridan. Et c’est en tant que tel qu’il faut découvrir « Léo ». Ainsi, pas de mauvaise surprise.

      L’histoire commence dans le passé. Quand Evie et Leo se sont rencontrés à l’âge de 10 ans dans un foyer d’accueil. Tous deux ayant eu une enfance difficile, ils deviennent rapidement amis. Léo se fait le protecteur d’Evie, mais très vite des sentiments plus forts les unissent. Ils prévoient de partir ensemble à leur majorité. Pourtant, Leo se fait adopter et sa nouvelle famille déménage à l’autre bout du pays. Avant de quitter Evie, Leo lui promet de revenir la chercher pour son 18ème anniversaire. Elle assure à Léo qu’elle l’attendra. Mais elle ne le reverra pas…

lundi 14 novembre 2016

Chronique : Les décharnés – Une lueur au crépuscule de Paul Clément



Les décharnés - Une lueur au crépuscule

Paul Clement


Edition : Post Apo Éditions (Auto-édition)
Date de parution : 1er décembre 2015
Genre : Horreur, fantastique
Prix : 12.99€ (Papier)
                  3.99€(Numérique)

4ème de couverture : 



« Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné.

Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l'assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ? »





     En préparant ma visite au Festival de l’imaginaire Les Halliennales sur leur site dédié, je suis tombée sur la fiche de Paul Clément.  


« Âgé de vingt-quatre ans, Paul est diplômé d’une école de commerce de Lille ainsi que d’une université de Brisbane en Australie.Passionné d’écriture, il voue surtout une passion dévorante aux zombies et autres morts-vivants auxquels il dédie un blog (myzombieculture.com), le premier site francophone consacré à la culture zombie, dont il est le fondateur et le rédacteur en chef.Fruit de ses deux passions, Les Décharnés – Une lueur au crépuscule, est son premier roman. Creuse la mort – un thriller horrifique – est sa deuxième publication qu’il signe sous son label Post Apo Éditions. Aujourd’hui, il continue ses errances littéraires dans le Nord de la France et l’avenir pourrait l’amener du côté d’un orphelinat pour une nouvelle saga d’aventures… » 

samedi 12 novembre 2016

Questionnaire de Proust et portrait chinois par Paul Clément

Cette fois, petit teasing ^^

En attendant mon prochain avis, je vous propose de faire connaissance avec l'auteur du livre dont je publierai la chronique très vite...

Monsieur Paul Clément prend les commandes du fameux questionnaire de Proust et du portrait chinois pour le blog.

Paul Clément - Les halliennales 2016 - ES

C'est parti ...


mardi 8 novembre 2016

Chronique : Pink Floyd de Nick Mason


Pink Floyd

Nick Mason


Edition : Chêne E/P/A
Date de parution : 28 septembre 2016
Genre : Témoignage, autobiographie
Prix : 17.00€ (Partenariat)


4ème de couverture : 



« Pendant quarante ans, Pink Floyd a dominé le monde du rock par la créativité et la richesse de ses albums. Seul membre du groupe à avoir suivi toute l’aventure, Nick Mason livre une histoire riche de souvenirs intimes, agrémentée de témoignages d’autres acteurs qui ont vécu cette fabuleuse épopée. De la naissance du groupe dans les années 1960, à la mise au point du célèbre « son Pink Floyd », en passant par les pressions et les conflits internes, Nick Mason offre un récit unique sur l’histoire du mythique groupe de rock. »







    Quand j’ai vu que ce témoignage écrit par le batteur du groupe était proposé par Masse critique, je n’ai pas pu résister. Je remercie Babélio et les Éditions Chênes pour leur confiance et l’envoi de ce livre.


   J’ai voulu le recevoir parce que j’aime beaucoup la musique des Pink Floyd depuis mon adolescence. En débutant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre en fond sonore leurs meilleurs sons. Ceux bien particuliers reconnaissables entre tous. Tout le monde connaît « The Wall » ou « Money », moi, c’est « Echoes » ou leur Live à Pompeï… Enfin cela étant dit, je ne m’étais jamais vraiment penchée sur l’histoire du groupe. Alors c’est au rythme de ma playlist que je me suis laissée emporter par le son et les mots. Et qui de mieux que l’un des fondateurs du groupe pour nous livrer son témoignage en tant que batteur.