Publiés récement...


     

jeudi 4 mai 2017

Chronique : One, tome 2 : Te respirer de Jasinthe Nitouche


One, tome 2 : Te respirer 

Jasinthe Nitouche


Editions : Black Moon Romance
Date de parution : 24 mars 2017 
Genre : Romance
Prix : 10.99€
(disponible uniquement en version numérique)


4ème de couverture : 

« Depuis l’enfance, Charlie et Sacha ont toujours été unis contre le reste du monde. Un duo à part, pour une relation hors du commun… Alors que les deux jeunes adultes ont emménagé dans le même appartement pour leurs études supérieures, ils continuent de faire face aux aléas de la vie, côte à côte. Ensemble, ils gèrent au mieux leur amitié particulière, ce lien qui les rend incapables de vivre l’un sans l’autre et qui écrase toutes les relations amoureuses qu’ils tentent de construire. Ils essayent en vain d’ignorer que tout a changé depuis le jour des dix-huit ans de Charlie, lorsqu'elle a demandé à Sacha de lui faire l’amour comme cadeau d’anniversaire. La nuit qu’ils ont partagée a définitivement transformé leur amitié... Pourtant, ce nous qu’ils ont de plus en plus de mal à définir reste leur priorité. Plus que jamais, ils comptent se battre et tenir leur promesse d’être toujours là l’un pour l’autre, sans concession aucune. Mais combien de temps seront-ils être capables de se mentir sur les sentiments qu’ils éprouvent réellement l’un pour l’autre ? »







     Une nouvelle fois, je remercie Net Galley et les éditions BMR pour l’envoi de ce roman. Je l’annonçais déjà avec mon avis sur le premier tome « One, Même pas peur » (lien chronique), j’attendais avec impatience la sortie de cette suite et fin. Et dès qu’il m’a été envoyé, je n’avais qu’une idée en tête : retrouver très vite Charlie et Sacha !!


Attention !! SPOILER ALERTE !! Si vous n’avez pas lu le tome 1, je vous conseille plutôt de lire mon avis sur One, tome 1 :Même pas peur.

     Dans le tome précédent nous suivions Charlie et Sacha entre enfance et adolescence. Nous les retrouvons, deux ans après. Ils ont vingt ans et partagent un appartement à Montpellier. Leur amitié est toujours aussi forte. En parallèle nous les suivons aussi dix ans plus tard. Ils ont alors la trentaine et nous comprenons que quelque chose de dramatique s’est produit. Les chapitres défilent et les révélations arrivent. Nous retrouvons également Ben et Zoé, leurs meilleurs amis. Eux aussi ont évolués et même s’ils ne forment plus le couple explosif du premier tome, c’est toujours un plaisir de les voir débarquer chez Charlie et Sacha.

     Encore une fois les émotions sont au rendez-vous. Leur histoire est touchante, bouleversante, captivante. Je me suis attachée à Sacha avec sa douleur cachée et son amour incommensurable pour Charlie. Tout comme j’ai apprécié cette dernière pour ses doutes et ses peurs. Avec l’alternance de points de vue, le lecteur les comprend tous les deux. Les passages avec Ben et Zoé apportent eux aussi, leur lot de sentiments. Ben m’a fait beaucoup rire dans ses réactions mais il a également su m’émouvoir profondément quand il se livre à cœur ouvert. Évidement nous retrouvons plusieurs titres et même quelques paroles de U2, ce qui n’est pas pour me déplaire ! J’ai particulièrement aimé un passage où je me suis complètement retrouvée à la place de Charlie et Sacha : je me suis revue vivant la même chose qu’eux…

     Jacinthe Nitouche nous emporte de nouveau facilement avec sa plume fluide et juste. Comme pour le premier volume, j’ai beaucoup aimé la façon dont elle accorde les dialogues et les comportements de ses personnages avec leur âge. En nous les transposant ainsi, elle arrive à montrer leur évolution tout en subtilité.

     Cette fois je ne vous le cache pas, ce diptyque est un coup de cœur !! J’ai tellement aimé suivre l’évolution de Charlie et Sacha de leur enfance à l’âge adulte. Et la fin est pour moi juste parfaite. Je vais me répéter, mais j’aimerais tant que BMR nous propose une version papier ! Si le succès est au rendez-vous, ce sera un plaisir de voir les livres papiers dans ma bibliothèque.

Ma note : 9/10







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire